Menu

Le sac en cuir, un vrai moyen de transport.

Le sac en cuir, un vrai moyen de transport.

Voilà comment faire au quotidien le plus grand des voyages, et faire de votre sac en cuir un vrai moyen de transports pour vivre le meilleur… des transports ! Lisez bien ce qui suit.

Amis du cuir, oubliez la SNCF et le train-train, le trajet Beauvais-Laon-Nogent, et changez votre abonnement RER en Sac TER : car quoi de mieux qu’un sac pour transporter votre vie ?
Vous pensiez peut-être que le mieux pour voyager c’est un trajet en auto, en autocar, en covoiturage ? Plus loin en Intercités ou encore en TGV ou même Thalys ou Eurostar ? En avion ? Mais allons donc !
Le vrai voyage les amis, que vous soyez fille ou garçon, est à portée de votre main ; le meilleur partenaire de voyage, c’est votre sac : laissez-vous transporter par lui, car, au fond, il a tout pour rendre unique chacun de vos trajets quotidiens.

Regardez, debout dans le tram, accroché(e) à la barre d’une main, n’avez vous pas l’autre qui tient votre sac ? Et assis(e) dans le métro, que posez-vous d’abord sur vos genoux comme un objet précieux sur un coussin ? Dans l’avion, qu’est ce que vous vérifier dix fois d’avoir bien rangé « dans le coffre à bagages ou sous le siège devant vous » ? Oui, votre shopping bag, votre cabas, votre pochette, votre cartable ; votre sac, quoi !
Et si vous étiez vous-même, la meilleure des agences de voyage ?

Car là c’est l’occasion d’une première étape dans le voyage : le toucher du cuir. Plutôt que de serrer fort votre sac pour éviter un vol improbable (cessez la parano !), passez plutôt doucement la main dessus : cette caresse égoïste sur le cuir vaut tellement mieux qu’un covoiturage ennuyeux.
Et, si vous fermez les yeux, vous aurez même la chance de vous rappeler le moment de l’arrivée de ce sac dans votre vie : un achat coup de cœur dans un moment d’euphorie, un cadeau reçu pour une occasion si particulière, une fête des pères, un héritage… Et là, c’est la porte ouverte à tous les souvenirs : le cuir sensuel c’est sûr vous amène la chaleur, et peut-être même une larme, un léger sourire ; une émotion, en somme…

Maintenant que, ému(e), vous êtes vraiment parti(e), vous pouvez même l’ouvrir et chercher un truc qui vous apparaîtrait nécessaire pour bien commencer la journée : c’est là que se passe cette chose merveilleuse, cette bousculade dans votre sac entre les objets qui vous rassurent et les petits morceaux de vie accumulés qui vous transportent…
Je cherche le badge du bureau et tombe sur le petit sachet avec la mèche blonde de C. que je serre doucement sous mes doigts…
J’ai cru entendre mon smartphone vibrer, mais je mets la main sur le rouge à lèvre que m’a offert P. hier soir en m’embrassant comme un fou…
Je vérifie que j’ai assez de cartes de visite pour la grande réunion de 9h, et je trouve l’invitation au vernissage de V., la fille à qui je veux parler depuis 3 mois…
Je cherche simplement mon passeport, mais prends instinctivement la photo toute cornée de mes bébés radieux qui me tirent la langue sur la plage en s’esclaffant…
Je vérifie si j’ai bien pris ma clef, mais c’est le bracelet qu’on s’est échangé avec B. à notre première rencontre qui me tombe dans la paume…

Mon Dieu mais quel voyage !
Et si c’était ça, le meilleur des transports ?

Crédit photo : « Forpus passerinus -Venezuela-8 » by kulyka on flickr – flickr. Licensed under CC BY 2.0 via Wikimedia Commons

Étiquettes : ,
Partager
1 Commentaire Ajouter un commentaire

  1. vtc nice
    Permalink to comment#

    Have you ever thought about publishing an ebook or guest authoring on other
    blogs? I have a blog based on the same information you discuss and
    would really like to have you share some stories/information. I know my audience
    would enjoy your work. If you are even remotely interested,
    feel free to send me an email.

    Respond

Poster un commentaire

Votre commentaire