Menu

Et si mon sac était mon cloud 3.0 ?

Et si mon sac était mon cloud 3.0 ?

Moi aussi j’ai mon cloud ! Magie de la technologie : je fais partie des 97% de Français équipées d’un téléphone portable. Et vous ? Toute ma vie tient dedans : ma famille, mes amis, même mon patron et mes collègues… qui sont tous sagement alignés dans mon carnet d’adresse ! Ma mémoire ne me fait plus défaut : j’ai mon cloud. J’ai oublié le nom d’un célèbre acteur ? Google est là pour patcher ma mémoire pas vive. Je peux même prédire le futur grâce à mon agenda connecté. Aucune surprise et aucun lapin possible, une alarme me rappelle à mes devoirs. Je m’ennuie ? Mais non, je dégaine Candy Crush et hop, une heure de perdue tuée ! Oui, mais si j’arrive à cours de batterie ? (émoji de l’effroi).

Mais, tiens, je faisais comment avant, sans mon cloud ? Un peu décontenancée par cet instant de panique (comment m’occuper ?), je plonge la main dans mon sac et je tombe sur un petit objet oublié tout au fond. Dans la petite boîte qui contenait autrefois une bague, je découvre une mèche de cheveux de ma fille qui aura 15 ans cette année. Bouffée d’émotion et larmes aux yeux à la vue (et au toucher) de ce souvenir lointain… Il a peut-être une infinité de possibilité, mon joli téléphone, mais il me semble un peu limité côté émotions, non ? Alors que mon sac, lui, trimballe lui aussi toute ma vie (agenda, argent, papiers d’identité, chewin-gums fatigués et quantité de petits truc inutiles) et ce, sans avoir besoin d’être rechargé toutes les 24 heures… Un an, dix ans plus tard, il est toujours là, fidèle au poste, chic et rassurant. Les problèmes de mémoire saturée, il ne connaît pas. Au contraire, c’est un musée en cuir pleine fleur qui se bonifie et se tanne avec l’âge comme un bon vieux vin. Pour le protéger des hackers… pardon, des pickpockets indélicats, je le ferme et je le cale sous mon bras. S’il tombe par terre, je ne roule pas des yeux effarés : rien de cassé ; sa souplesse est mieux que la Rolls de coques. Au pire fera-t-il un bruit mou et sourd, un « spoutch » harmonisé avec un tintement de clefs et de menue monnaie…

Alors entre le fil Instagram de ma fille qui s’affiche sur mon écran et la petite mèche de cheveux soyeuse, il n’y pas photo, si ?

 

 

Crédit photo : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:High_above_the_Cloud_the_Sun_Stays_the_Same.jpg

Partager
1 Commentaire Ajouter un commentaire

  1. taxi nice
    Permalink to comment#

    Thanks on your marvelous posting! I seriously enjoyed
    reading it, you happen to be a great author.I
    will ensure that I bookmark your blog and definitely will come back at some point.

    I want to encourage yourself to continue your great job, have
    a nice evening!

    Respond

Poster un commentaire

Votre commentaire